Jeudi 7 avril 4 07 /04 /Avr 17:50

Nous avons vu dans des articles précédents (l’essence de l’homme) que l’homme était une créature complexe. D’une part, Son âme, entité immatérielle, porte son regard vers le ciel d’où elle est venue ; elle aspire au jour où elle y retournera. D’autre part, son corps, doté d’instincts et d’appétences bestiaux, est irrésistiblement attaché à la terre.

Comment l’homme doit-il donc gérer ce dualisme à deux composantes à première vue incompatibles ? Que doit-il privilégier, son corps ou son âme ? Quelle composante doit primer sur l’autre ? Peut-il les réconcilier ?

C’est à ce genre de questions que l’éducation islamique essaie de trouver les réponses adéquates, à travers Le Saint Coran et la tradition prophétique.

Le destin de l’homme est d’être continuellement harcelé par sa double genèse, s’il a la foi, si minime soit-elle, et s’il ne sombre pas totalement dans la bestialité.

D’après Le Saint Coran et La Sunna, l’homme est confronté à des obstacles qui entravent son cheminement vers sa véritable dernière demeure, auprès de Dieu. Certaines de ces entraves sont internes, innées et intimes, d’autres externes ; les premières concernent la personne, les autres le groupe ou la communauté.

Ce sont des ennemis qu’il doit combattre, pour son salut éternel.

Le premier de ces ennemis est son être (ou égo) dont les tendances peuvent le pousser à la dérive. Ils peuvent le faire tomber dans les vices les plus mesquins, tels que les plaisirs charnels interdits, l’avarice, l’égoïsme, la cupidité, l’envie, le dédain et tant d’autres formes d’actes blâmables, corporels ou de cœur.

La Sagesse divine a voulu que l’Homme soit condamné à triompher de ces ennemis. Il est invité à connaître son créateur, à travers un épanouissement spirituel et moral. Il est exhorté à foncer sur les sommets, à briser toutes les entraves sur la voie de la connaissance et la proximité de Dieu.

Pour ce, il doit surpasser ses passions et contrôler ses tendances bestiales, sans pour autant dédaigner les plaisirs légaux ou étouffer les instincts que Dieu a mis en lui. Il doit les satisfaire modérément, dans le cadre de ce qui est permis par la charia.

Il est cependant indéniable que cela ne peut être accompli que grâce à une éducation religieuse, islamique notamment. Une éducation selon la méthode prophétique, suivant le modèle et le programme prophétiques.

Dans ce contexte, Monsieur Abdessalam Yassine, fondateur et guide du Mouvement Al Adl Wal Ihsane, dit que"Beaucoup de difficultés empêchent l’individu de se trouver parmi les fidèles croyants, dans ce qu’il appelle le compagnement "sohba" en arabe, la discipline, l’entraide, la cohésion et le jihad (combat)" ».

Faisant une lecture de la sourate "Al Balad, la cité", il nous rappelle que "« D’abord Dieu a dit dans cette Sourate :" Nous avons créé l’homme pour une vie de combat et de lutte!﴿ . Puis Il (Dieu) reproche à l’homme son penchant pour la paresse et le désœuvrement, Il l’incite au combat contre soi-même : Ne gravit-il pas la voie ascendante ! [11] et sais-Tu ce qu’est la voie ascendante? [12] C’est affranchir un esclave, [13] ou nourrir, par temps de disette, [14] un proche parent orphelin [15] ou un nécessiteux, [16] puis être parmi ceux qui ont la foi, qui se recommandent mutuellement la patience et se recommandent mutuellement la miséricorde. [17] Ce sont ceux-là les gens de droite.[18]Ceux qui ont démenti Nos preuves, ce sont ceux de gauche, [19] le Feu les enveloppera de toutes parts. [20]﴿ [S. Al Balad, la cité] » [1]

Pour le Morchid d’Al Adl Wal Ihsane,"Tant d’entraves empêchent l’être humain d’entreprendre l’ascension du pénible et rude sommet de la foi véritable. D’autres obstacles plus difficiles encore empêchent son épanouissement spirituel. Ce sont des obstacles pour celui qui s’est agrippé à l’ici-bas, à l’argent, au prestige qui le détourne de la compassion par égoïsme qui l’empêche d’intégrer les rangs des croyants pour écouter les conseils ; il est ainsi inattentif à son Dieu, à sa condition de créature, s’imaginant que nul ne le voit, oubliant que Celui qui l’a créé et qui lui a donné une langue et deux lèvres est Seul Souverain" . [2]

Abdessalam Yassine ajoute que"L’appel à Dieu (la da’âwa) interpelle l’Homme en tant qu’homme mis à l’épreuve et l’invite à se sortir de l’ignorance de Dieu et à combattre pour Dieu. Il l’encourage à vaincre les obstacles, car cela lui permettra de surmonter les entraves de l’avarice à laquelle est encline tout être humain. Il devient ainsi qualifié pour rejoindre les rangs des croyants se conseillant patience et clémence, promus à la droite et au bonheur éternel auprès de Dieu" . [3]

"L’éducation islamique interpelle le plus profond de l’être humain, c'est-à-dire la sentiment de vide et de l’absurde ressentis quand il est loin de Dieu. Puis, elle le hisse, dans l’accompagnement des croyants conseillers, patients et cléments, à aspirer au sublime, c'est-à-dire la face de Dieu et être avec les élus de Dieu. L’engagement islamique, imanique (de la foi) et ihsanique (spirituel) n’est pas un engagement politique. Celui-ci n’a besoin que d’une éducation de la pensée. Mais l’intégration des rangs des croyants nécessite une fusion affective, idéologique et dynamique dans le corps de la Jamaâ. Cette fusion ne se rompt pas avec la fin de la vie d’ici bas, mais se prolonge dans la vie éternelle. Le sort de l’individu dans l’au-delà, après sa conversion à l’islam et son intégration au mouvement, dépend du sort du combat collectif. Celui qui aura vaincu les obstacles qui l’empêchent de combattre pour Dieu par ses biens et son être, sera de ceux de droite et aura mérité la récompense réservée au moujahidines" . [4]

Monsieur Abdessalam Yassine ajoute autre part"Mais l’apprentissage doit être progressif en éducation, il n’est pas acquis que tous les gens puissent supporter d’écouter et répondre rapidement à l’appel au combat. On peut se contenter de ce qu’ils peuvent donner de leurs biens, leur temps et leurs efforts, en attendant que leur courage murisse. Ils pourront à ce moment tout donner à Dieu." [5]

"Viendrait le temps où le croyant comprendrait que la vie terrestre n’a pas été faite pour le repos des croyants, mais pour un rude combat et une voie ascendante difficile à gravir… " [6]

"Notre message, à nous-mêmes et à l’Homme est que Dieu, Exalté Soit-Il, doit être l’objectif de chacun de nous. La quête de Son contentement, la course vers Son pardon et Son paradis, l’ascension dans les degrés de la foi et de l’ihsane (spiritualité), pour le connaitre, pour gagner Sa proximité et voir Son "visage", doivent être notre souci et le point de départ de notre volonté, de notre parcours et la finalité de notre espérance. C’est ce qui signifie que l’islam est appel à Dieu, un appel à abdiquer devant Lui, à se soumettre totalement à Lui, aimant sa rencontre, obéissant à ses ordres, acceptant ses jugements et combattant pour que Sa parole soit la plus élevée…" . [7]

Par lafhail
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus